PUBLICATION

Nos experts décryptent l'actualité

Publié le 15.10.2019

Loi Florange & recherche d’un repreneur :
faites du temps un allié !

Echanges avec Jean-Christophe COUSIN, expert reprise de sites et d’activité, au sein du département Développement économique du cabinet BPI group.

Cette loi promulguée en 2014 visait originellement à éviter la désindustrialisation des territoires en imposant aux entreprises voulant se séparer d'unités de production, de les céder à un repreneur plutôt que de les fermer. Cette obligation concerne les entreprises d’une taille supérieure à 1.000 salariés en Europe. 


Une équipe de consultants au sein du cabinet BPI group est entièrement dédiée à l’accompagnement de ce type de projets. Son responsable, Jean-Christophe COUSIN, décrypte ici les enjeux de l’accompagnement à la recherche de repreneur et délivre un conseil à destination des entreprises : anticipez au maximum le sujet afin d’optimiser les chances de trouver la meilleure solution pour le compte des salariés, du territoire et de vos enjeux industriels !

La loi Florange, quels impacts pour nos clients ?

La loi Florange fait l’objet de certaines critiques mais elle comporte finalement aussi des avantages pour nos clients. Elle propose un cadre juridique contraignant, souvent éloigné de la réalité économique, mais permet de fixer des enjeux incontournables quand on cesse une activité :
-    Nourrir et fluidifier le dialogue social,
-    Assurer un dialogue constructif avec les services de l’état,
-    Marketer une offre basée sur la mise en valeur des atouts discriminants du site, compétences, actifs industriels, territoire, soutiens du cédant, permettant de trouver une solution à la fois pour les salariés, mais également pour le groupe qui pourra au final céder son site.

 

La loi ne précise pas quel type de repreneur doit être trouvé pour permettre l’homologation de la procédure PSE : cela peut être un repreneur de surfaces immobilières, de compétences, d’une partie de l’activité. Toutes ces démarches ont pour conclusion positive, le maintien d’une activité sur le site, porteur d’emplois et créateur de valeurs,…


Cette loi engage l’entreprise cédante dans une démarche responsable (RSE), et dans l’idéal procure à l’entreprise qui s’implante, l’opportunité d’accélérer son développement, en accédant à un outil et des compétences adaptés à ses besoins.

A quel moment et comment intervenons-nous ?

Notre intervention se déroule en 4 phases : 
-    Établir le cadre général de l’opération et comprendre le périmètre de cession
-    Constituer l’offre discriminante mettant en valeur les atouts pour identifier les cibles potentielles 
-    Prospecter en interne chez BPI group et avec le soutien de toutes les parties prenantes
-    Accompagner le ou les projets détectés jusqu’à leur implantation


Nous constatons aujourd’hui que trop souvent les entreprises qui nous sollicitent, le font tardivement au regard du démarrage de la procédure. Ce temps irrattrapable obère notre capacité à trouver des porteurs de projets susceptibles d’être intéressés à reprendre le site ou des compétences, dans un calendrier relativement contraint.
Certains clients font le choix d’anticiper davantage, 8 à 12 mois avant l’annonce, ce qui représente un facteur clef de succès indéniable. Notre travail se fait alors dans ce temps qui sépare la décision de l’annonce. Notons que notre manière de travailler en amont garantit une totale confidentialité aux actions que nous mettons en place. 
Afin de pouvoir communiquer sur les éléments clés du dossier, nous sommes amenés à élaborer un document de présentation technique et commercial sur le site dont l’objectif est de faire un portrait complet qui ira au-delà du capital social & humain, intégrant la connaissance du territoire, du bassin, des données immobilières : il s’agit de faire une photo la plus compétitive possible de ce que l’entreprise peut offrir…

 

Quelle est notre valeur ajoutée ?

Notre force est d’embarquer les différentes parties prenantes pour la réussite d’un projet par nature complexe. Un projet de reprise ne se résume pas à une problématique de compétences, se cantonnant ainsi au registre RH. Il y a d’autres dimensions à intégrer et autant d’acteurs à inclure en fonction des enjeux abordés – comme par exemple le plan industriel, les normes HSE, l’opportunité à découper un site et ainsi créer un parc multi-utilisateurs…. 


Notre force est ainsi de pouvoir s’adresser aux décideurs, au même titre qu’aux partenaires sociaux, aux élus locaux, aux structures consulaires, aux agences de développement économique, dans un objectif clair de réussite partagée.  En ce qui concerne les partenaires sociaux notamment : tout au long de la procédure, nous faisons participer le CSE à toutes les étapes de notre démarche et visons de leur part une adhésion.   

Il faut enfin souligner la qualité de nos équipes composées d’experts passionnés par ses démarches de réindustrialisation, aux compétences complémentaires et riches, spécialisés tant sur la prospection d’entreprises que sur les études de bassin, la revitalisation des territoires et bien entendu la recherche de repreneurs, de solutions alternatives à la cessation d’activité. 

 

I Jean-Christophe COUSIN Expert Reprise de Sites et d'Activité

37 rue du rocher

75008 Paris

01 55 35 70 00